Business & Economie

Des conseils pour réussir une vente directe

5 (100%) 1 vote

Les circuits de distribution habituels sont chamboulés par l’avènement de la vente directe. Propulsée par le concept de circuit court, la vente directe semble avoir pris de l’ampleur. De plus, la pratique intéresserait aussi bien les producteurs que les consommateurs. Et, pour bien comprendre le phénomène, quelques analyses exhaustives s’imposent.

Tout savoir sur le concept de circuit (ultra) court

Le fait de faire les courses au supermarché constitue un véritable mode de vie depuis plusieurs années. Pourtant, sous ces grandes chaînes de vente en détail se cache un véritable jeu d’influences. En effet, la puissance de ces établissements est telle que les producteurs ont beaucoup de mal à suivre la cadence. Ainsi, afin de protéger en particulier les petits producteurs, le circuit court a été adopté comme le principal mode de distribution. Le concept fait intervenir un seul intermédiaire dans le processus de vente. Pourtant, il existe une procédure encore plus simple : la vente directe-producteur et consommateur.

Aussi qualifiée de circuit ultra court, la vente directe constitue le moyen idéal pour contourner les problématiques des circuits traditionnels. Considérée comme l’une des plus vieilles méthodes de vente, elle reste bien adaptée à la situation actuelle pour autant. Elle est faite spécifiquement pour tous les fabricants, les producteurs agroalimentaires et bien sûr les consommateurs finaux. En plus de faciliter l’échange des produits, le circuit ultra court offre également plusieurs avantages. Cela vaut à la fois pour les producteurs et les consommateurs, par ailleurs. Parmi ces avantages, la baisse du prix du produit doit être automatisée sans la marge des distributeurs.

Comment réussir une vente directe ?

Il y a vente directe lorsque le fabricant vend ses produits directement à son usine, par exemple. C’est principalement le cas des producteurs de volailles ou de légumes qui réalisent souvent des ventes à la ferme. En revanche, il est également possible de réaliser cette technique au marché, à condition d’exclure tout intermédiaire. De plus, les consommateurs ont plusieurs outils à leur disposition pour faciliter la recherche d’un produit spécifique. Il est possible de consulter un annuaire de producteurs locaux, pour trouver du bon vin, par exemple. Un annuaire répertorie en effet tous les acteurs économiques présents sur le territoire local.

De plus en plus de consommateurs s’intéressent également à la vente directe pour une cause sanitaire. D’un côté, le circuit ultra court leur permet en effet de consommer de meilleurs produits : des produits plus frais, plus sains et biologiques, pour le domaine de l’agroalimentaire. De l’autre côté, les consommateurs peuvent connaître l’origine et la manière utilisée pour la production du produit. De plus, le fait de côtoyer directement les producteurs leur permet de contrôler « indirectement » le processus de production.

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Olivier S
Olivier 28 ans, passionné de voyage et de nouvelles technologies, je suis aussi rédacteur sur SupremeParis.fr. J’essaye de vous aider en testant des produits et à vous donner un avis sincère.